e6599b31522a5d9a3dfb1e520b812623

Qu’est-ce qu’un crédit social ?

Comme dans de nombreux pays au monde, plusieurs familles en Belgique vivent avec un revenu mensuel assez faible. Il leur est donc difficile de bénéficier des prêts immobiliers, hypothécaires ou même personnels car réservés aux personnes peu endettées et capables de rembourser. C’est alors pour aider ces ménages faibles que l’on a mis sur pied le crédit social. De quoi s’agit-il précisément et comment ça marche ? Réponse dans cet article.

Les conditions d’accès au crédit social

Le crédit social permet aux ménages modestes d’accéder à des financements avec des taux et conditions plus avantageuses pour réaliser leurs projets immobiliers. Ils pourront ainsi acheter, construire ou encore rénover des biens et en faire leurs propriétés. Précisons cependant que ces crédits ne s’appliquent pas aux maisons d’affaires ou de vacances. Par ailleurs, les montants qui y sont accordés sont bien en dessous de ceux que l’on pourrait espérer dans le cadre d’un prêt dit normal. D’ailleurs s’agissant spécifiquement des prêts pour rénovation, l’emprunteur est tenu de justifier ces travaux et la décision du montant accordé reste la prérogative du prêteur. Y accéder exige aussi de produire les preuves d’un niveau de revenu limité. Lisez la suite pour en savoir plus sur le crédit social.

Les établissements accordant les crédits sociaux

Les crédits sociaux en Belgique sont normalement gérés par les sociétés de logement. C’est donc auprès d’elles que l’on adresse les demandes et selon la région de résidence, certaines entreprises sont les principaux interlocuteurs. Les habitants de la région flamande s’adresseront par exemple à la VMSW (Vlaamse Maatschappij voor Sociaal Wonen) ou la VlaamseWoningfonds. Ceux de Bruxelles devront se rapprocher de la SLRB (Société du Logement de la Région Bruxelloise). Si l’on est installé en Wallonie, c’est au FLFNW (Fond de Logement des Familles Nombreuses de Wallonie) ou encore à la SWCS (Société Wallone du Crédit Social). Les taux d’intérêts pour ce type sont par ailleurs revus tous les 5 ans.